Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Inventé par le MIT (Massachussets Institute of Technology), le « Fab Lab » ou fabrication laboratory est un groupe communautaire spécialement constitué dont l’objectif est de créer plus rapidement de nouveaux objets par la mise en commun d’innovations.


Avez-vous pensé « Fabrication Laboratory » ?
Neil Garshenfeld, Professeur de physique dans le très convoité MIT a souhaité inventer un machine à faire n’importe quoi. Lâcher prise pour être plus créatif sans savoir ce que l’on va trouver permet de développer plus efficacement de nouveaux produits. Cet éminent enseignant s’est aperçu que pour innover, la dimension sociale et la mise en commun étaient incontournables. Pour mettre en relation ces éléments avec sa thématique de recherche (modélisation des systèmes complexes), il a donc décidé de mettre en relation directe le matériel avec la simulation. Et d’ailleurs, dans sa page de présentation académique, le ton est donné : « comment fabriquer (presque) rien, comment fabriquer quelque-chose qui ne fait (presque) rien ».
Nous sommes à la confluence de l’effectuation et de l’esprit Jugaad. L’effectuation est une théorie managériale moderne, où l’idée peut être n’importe quoi dans un environnement social opportuniste, en quête d’usages. En France elle est mise en pratique par la Société Vianoveo et ses produits servent d’ailleurs de guide dans les Fab Lab. L’esprit Jugaad, originaire d’Inde, se rapproche du système D et de l’artisanat, donc de la simplification en allant à l’essentiel. Cet esprit a été remis en avant récemment par Navi Radjou, qui intervient également dans les Fab Lab.
La simulation numérique augmente l’efficacité du bon bricoleur. Le partage sur internet des informations de manière didactique sur une plateforme dédiée accélère le processus de créativité. A l’autre bout du monde, un groupe peut ainsi « tilter » sur l’information partagée.
Le Fab Lab est donc une communauté de compétences souvent très hétérogènes qui mettent en commun leurs idées pour constituer une nouveauté. Le principe du numérique va accélérer l’aspect prototypage à partir d’équipements très simples.
Non seulement le Fab Lab répond à des usages auxquels un groupe localisé n’aurait pas pensé, mais c’est également un moyen de créer un lien social entre les individus qui passent par ces groupes communautaires dédiés.
Et ces communautés sont variées : universitaires, écoles, entreprises, … Certains parlent même de nouvelle révolution sociale et aussi de nouvelle révolution industrielle. Et d’ailleurs, le gouvernement s’est emparé de ce sujet puisqu’un appel à projet a été lancé en juin 2013 « qui devront viser le développement économique des entreprises ». En conséquence ces projets seraient à terme créateurs de nombreux emplois.
Les règles éditées pour les Fab Lab, une sorte de code de déontologie, autorise à travailler sur des projets business. L’opportunité est telle que les entreprises peuvent créer plus rapidement et plus facilement des nouveaux produits avec un coût de développement et de mise sur le marché qui s’avère bien en dessous des projets classiques . Cette approche Fab Lab business est pertinente en France dès lors que le groupe communautaire Fab Lab est guidé.