Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

À l'heure où les aides publiques se renforcent en matière d'innovation, il serait bon de repenser la place du design dans la R&D. Les designers sont en effet trop souvent considérés uniquement pour leur dimension artistique, alors que leur travail se fait bien plus en profondeur. Au cœur même de l'innovation.


Design et innovation sont-ils indissociables ?
Le design ne se résume pas à de l’art!

Pour mieux comprendre le rapport qu'il existe entre design et innovation, c'est d’abord sur la signification du mot "design" qu'il faut revenir. Souvent assimilé à de l'art, le design doit, il est vrai, inclure une finition hautement esthétique, d'où ce rapport à l'art. Cependant, l'on oublie souvent que le design, c'est avant tout, concevoir un produit ou un espace, dans le respect de contraintes, liées aux attentes des consommateurs. Ainsi, c'est la fonctionnalité, l'ergonomie et bien d'autres critères qui sont pris en considération par un designer, et ce, bien avant l'esthétisme, qui lui, est indissociable des autres paramètres. Le directeur de l'école nationale supérieure de création industrielle à Paris rappelle ainsi que le design ne se contente pas de donner forme aux objets, dans leur seule enveloppe visible. Embellir un produit fait partie du design, mais n'est pas le cœur de métier du designer.

Le design se rapproche de l’ingénierie

Le fondateur de la plus célèbre école de design française avait vu juste lorsqu'il l’a créée sous le nom de Strate Collège. Voulant faire apparaitre le mot "stratégie" dans le nom de l'école, ce dernier estimait que designer et ingénieur finiraient par travailler ensemble, et que les designers seraient également destinés à entretenir d’étroits rapports avec les dirigeants d'entreprise. En effet, aujourd'hui, on retrouve des designers à des postes clés de l'industrie. Prenons par exemple les cas d'Apple, de Décathlon ou de Seb, qui sont les entreprises qui emploient le plus de designers, et qui ont démarqué leurs produits grâce aux créations de ces derniers. Ainsi, les designers sont dorénavant mieux considérés dans les processus d’innovation, et leurs salaires valent ceux des diplômés d'autres grandes écoles. L’étude de Coe-Rexecode vient d’ailleurs appuyer la légitimité des designers dans l’innovation, montrant le rapport intime qu’il existe entre les ventes et le design.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

Selon le rapport de Coe-Rexecode, le choix des consommateurs est à 81 % orienté par le design des produits, devant la notoriété et l'innovation technologique. On peut dire que design et innovation technologique étant les deux principaux déclencheurs d'achat, ces derniers sont par conséquent indissociables. Il s'agit là du rapport aux biens de consommation, mais pour les biens d'équipement, le design, bien qu'ayant une moins grande importance, est tout de même déterminant à hauteur de 59 % dans les orientations d'achat. Le design a moins d’influence dans les composants massifs, avec seulement 51 %. On notera que les designers français ont une certaine notoriété, et qu'ils hissent la France à la deuxième place du classement des pays en matière de design et d'ergonomie. Cette dernière reste cependant moins compétitive sur les biens d’équipement. 
 

Cité dans cet article: : design hit-tech innovation