Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Le Groupe OVH est lancé depuis peu dans un vaste projet d’expansion qui devrait le conduire à s’étendre encore un peu plus vers l’international. Pour mener à bien cette grande ambition, il vient d’opter pour un crédit à hauteur de 400 millions d’euros qui lui sera en principe rendu accessible pour un ensemble de 9 banques.


Expansion internationale : OVH opte pour un crédit de 400 millions d’euros
9 partenaires autour du projet

La jeune entreprise française peut toujours compter sur ses huit premiers partenaires de la première heure. Ces derniers lui avaient déjà accordé une aide, sous forme de crédit bien sûr, de 160 millions d’euros. Ce crédit possédait une option de renouvellement en 2014. Aux côtés de ces partenaires anciens, on peut désormais ajouter JP Morgan Chase. Avec l’arrivée de l’américain, l’entreprise peut maintenant espérer récolter les 400 millions d’euros nécessaire au déploiement rapide de ses activités sur la scène internationale.

Pour le directeur financier du groupe français, Nicolas Boyer, ce montant devrait permettre plusieurs possibilités. Il s’agirait entre autre de donner un coup d’accélérateur à leurs activités, si toutefois le marché reste favorable. Dans d’autres circonstances, ce crédit pourrait aussi servir à faire des acquisitions. Qu’importe le levier utilisé, l’idéal serait de faire avancer le groupe à l’échelle mondiale.
 

Une ambition à poursuivre

Les neuf partenaires qui l’accompagnent doivent permettre son déploiement sur la scène internationale, et l’aider à atteindre ses différents objectifs. Depuis sa création, l’entreprise n’était active que dans deux pays, notamment la France et le Canada. Pour agrandir sa vision et poursuivre ses ambitions expansionnistes, il a fallu qu’en octobre dernier le Groupe ouvre son capital à des investisseurs extérieurs.

Cette opération lui permis d’obtenir auprès de deux investisseurs, KKR et TowerBrook, des fonds allant jusqu’à 250 millions d’euros. Depuis sa création en 1999 par Octave Klaba, le Groupe ne dispose que 17 data centers (centre de traitement de données informatiques). La vision du groupe est de désormais gagner en taille, en ouvrant de nouveaux centres, afin d’en posséder près de 27 d’ici le terme de l’année dans une dizaine de pays. Aujourd’hui, il en possède 20. On peut citer en Pologne, Singapour ou encore en Australie.
 

Une croissance de 25% attendue
OVH
Les prévisions du Groupe lui permettent de s’attendre à une croissance positive. Il viserait en effet un chiffre d’affaires de l’ordre de 400 millions d’euros. Si cet objectif est atteint, alors cela représentera une croissance nette de 25%. De nouveaux investissements seraient cependant nécessaires.
Sur la période des 4 prochaines années, il estime nécessaire d’investir en moyenne 1,5 milliards d’euros, toujours dans le cadre de son expansion internationale. Son nouvel objectif sur cette période serait alors d’atteindre le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2020.

L’arrivée de la Banque américaine JP Morgan aux côtés de ses partenaires traditionnels est une nouvelle réjouissante pour le directeur financier de l’entreprise française. Cette grosse pointure devrait lui permettre d’accroitre ses capacités, pour tenter de suivre le rythme de certains géants du domaine du cloud comme Amazon Web Services.
 

Cité dans cet article: : cloud expansion internationale OVH