Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Initiative HPC-PME, c’est le nom du programme que lancent conjointement GENCI, l’INRIA et OSEO, en partenariat avec quatre pôles mondiaux de compétitivité, pour faciliter et encourager l’accès des PME au calcul haute performance (HPC). Bâti en cohérence avec les recommandations du plan France Numérique 2012, ce programme vise à soutenir et accroître la compétitivité des PME dont les projets d’innovation industrielle peuvent tirer parti de l’utilisation du calcul haute performance. Au cœur du dispositif : un accompagnement dans la durée pour garantir une intégration efficace des capacités de développement offertes par le HPC.


Flickr / pchow98
Ouvrir le calcul haute performance aux PME pour soutenir et accroître leur compétitivité

En les accompagnant tout au long de leur première approche du calcul haute performance, le programme aidera les PME, aussi bien du point de vue technique, commercial que financier, à construire un projet d’innovation industrielle. Qu’il s’agisse d’optimiser les performances de leurs technologies ou de préparer les innovations de demain, l’objectif est d’aider les PME à prendre la mesure de l’intérêt économique du HPC au regard de leur modèle de croissance.

Le programme « Initiative HPC-PME » s’appuie sur la complémentarité des compétences de chaque partenaire : GENCI pour un accès accompagné aux ressources de calcul haute performance, l’INRIA pour son expertise scientifique et technologique, OSEO pour sa maîtrise des outils de soutien et de financement de l’innovation.

L’offre comporte quatre volets combinant l’ensemble de ces compétences : formation, expertise, accès aux équipements et intégration dans les dispositifs de financement de l’innovation.

Il sera mené en partenariat avec quatre pôles mondiaux de compétitivité, bénéficiant chacun d’une forte implantation régionale, à la fois académique et industrielle : Aerospace Valley (aéronautique, espace, systèmes embarqués), Axelera (chimie et environnement), Minalogic (solutions miniaturisées intelligentes pour l'industrie) et System@tic (systèmes complexes).

Rendez-vous est pris avec chacun d’entre eux à partir de septembre 2010 pour présenter l’initiative HPC-PME aux acteurs régionaux susceptibles d’être intéressés par cette démarche.

Un premier bilan sera réalisé au printemps 2011.

Le calcul haute performance : un vrai potentiel de développement

Outil essentiel de la recherche scientifique, technologique et industrielle, le calcul haute performance est mis en œuvre par des superordinateurs capables d’exécuter plusieurs milliards d’opérations à la seconde pour modéliser des phénomènes particulièrement complexes, traiter ou qualifier rapidement des données en très grand nombre. Ainsi un calcul qui s’exécute en 24 heures sur un PC classique ne prend que quelques minutes sur un superordinateur.

Ces gains en temps et en fiabilité permettent de réduire les coûts à chaque étape du cycle de vie d’un produit ou d’un process (conception, optimisation, validation) et concernent potentiellement de nombreux domaines à forts enjeux économiques et sociétaux : aéronautique et espace, transports, énergie, chimie, médecine et biologie, matériaux, environnement, multimédia, finance …

Dans ces domaines, le recours au calcul haute performance permet des ruptures technologiques majeures, par exemple, dans l’évaluation de la résistance d’un matériau, la modélisation d’écoulements aérodynamiques, de phénomènes électromagnétiques ou acoustiques, l’analyse de la structure et des propriétés de composants chimiques ou biologiques, l’optimisation du traitement de données financières et multimédia ou encore l’aide au diagnostic médical…