Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

La période de fêtes réserve son lot de spécificités du travail occasionnel, des vrais faux Père-Noël à l’industrie hôtelière dans les glaçons et qui s’exporte, en passant par une logistique hors du commun pour les livraisons express.


Industrie du Père Noël : une question très technique
Des Père Noël éphémères et précaires

Le statut du Père Noël reste assez vague, et pourtant il obéit aux règles de travail comme pour tous les salariés.
Ce n’est pas le père de famille qui se déguise qui va attirer l’attention pouvant donner lieu à des sanctions pénales, puisqu’il agit dans un cadre privé. La notion de travail dissimulé revient systématiquement dès lors que le Père Noël est convoqué à un horaire précis dans un lieu donné.

Techniquement, l’individu doit être salarié. En cas de problème devant les tribunaux, les cotisations sociales doivent être versées et des sanctions pénales accordées en cas de dissimulation volontaire du travail.
Cela reste avant tout un travail pour des personnes d’un âge mûr, souvent des chômeurs ou des retraités pour compléter une allocation souvent maigre. Il semble incongru d’embaucher un étudiant, dont le visage respire la jeunesse, sans rides. Alors, des agences spécialisées dans l’évènementiel ont concocté des produits sur-mesure, techniquement évolués au niveau commercial pour répondre à une demande croissante de Père Noël.

Des hôtels igloo high-tech

Charme insolite, en toute simplicité et en symbiose  avec la nature, c’est ce que peut réserver un hôtel pour Noël, comme celui de la Meije, à 3200m d’altitude. En fait, construire un igloo pour des clients n’est pas si simple que cela.
Techniquement, il faut vraiment penser à tout. Ce sont des bûcherons, qui savent manier la tronçonneuse pour découper des blocs de taille précise et évolutive qui vont entrer en action pour fonder une armature. Il existe ensuite le souci de la fonte en cas de réchauffement, de pallier les éventuels effondrements. Il n’y a rien de pire que de se faire réveiller par un affaissement du toit glacé. Et toutes les réglementations des installations hôtelières doivent être présentes, tant pour la sécurité que pour le confort. Il est donc très compliqué de construire ce type d’habitation éphémère dans un but commercial.

L’inspiration s’est faite grâce à l’ICE Hôtel de Jukkasjärvi, non loin de Kiruna en Suède, mythique et très confortable, avant-tout ouvert pour les fêtes de Noël. Et paradoxalement, l’Ice Hôtel s’équipe d’alarme incendie. Les équipements de confort restent en grande partie inflammables, tels que les couettes en duvet de canard ou d’oie, les oreillers, les peaux de bêtes et autres artifices destinés aux hôtes.

Tournée des cadeaux assurée par une logistique bien rôdée

Le rush de Noël bat son plein dans les centres logistiques tels des ruches avec des milliers de colis (environ 4500 par jour pour la plateforme d’Angoulême). L’organisation est donc de rigueur pour être performant et faire en sorte que les cadeaux arrivent en temps et en heure. La tendance cette année s’est accentuée avec la vente à distance, notamment par internet. Les transporteurs sont mobilisés et les clients n’ont plus peur de commander des produits chers, high-tech : la sécurité (traçabilité électronique en temps réel disponible pour les ocnsommateur) et les emballages techniques (cartons, composites, …) sont rassurants.

Tout est fait aujourd’hui pour le Père Noël travaille et œuvre dans les meilleures conditions, aujourd’hui très techniques et complètement dépendantes de la performance des entreprises. Joyeux Noël !