Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

L’aide à la personne, les services à la personne ont le vent en poupe. Et internet s’y met de plus en plus. Le créateur de seloger.com s’intéresse à la question, tout comme d’autres outsiders plus petits et très spécialisés.


Internet offre du service à la personne
Quête des besoins primaires de l’individu

Le très brillant Denys Chalumeau a de quoi allumer le feu avec de nouvelles idées autour du service à la personne. Après avoir revendu seloger.com pour une coquette somme à un allemand, le Groupe Springler pour 630 millions d’euros, M. Chalumeau a souhaité, sans nul doute retrouver un os de l’internet très technique à ronger.
Parti avec ses valises au doux soleil de Provence, il n’est pas impossible qu’un certain standing de vie à la campagne, bien isolé soit un casse-tête à mettre en place. C’est sans doute ce qui a donné des idées à Denys Chalumeau pour combler les besoins premiers de la personne.

Et quels sont-ils ? Se loger : il l’a déjà fait. Manger : par internet, les grands distributeurs sont bien focalisés sur le sujet. Puis vient la qualité de vie : la liberté par les déplacements, trouver une baby-sister, une repasseuse, un jardinier… enfin tout ce qui égaye une vie et simplifie les tâches pour les personnes moyennes à aisées. La cible est donc large.

e-services physiques : un oxymore qui n’aura plus lieu

Internet, c’est l’immatériel, qui peut devenir vraiment pragmatique. C’est pourquoi, le fondateur de seloger.com poursuit son chemin avec sefaireaider.com C’est simple, et cela permet de répondre à une demande grandissante de clients qui souhaitent se simplifier la vie, et économiser durablement.

Ce gros site généraliste, qui pourrait rivaliser avec leboncoin.fr a aussi quelques déclinaisons spécialisées tout à fait pertinentes. C’est le cas de effidriver.com qui permet de contrôler de manière très précise la sécurité de ses déplacements : des astuces pour rouler sans trop polluer, et surtout co-voiturer en toute sécurité tant pour le transporté que pour le chauffeur. C’est un service unique qui rend service aux particuliers, comme les personnes âgées qui souhaitent se déplacer sans pouvoir conduire, l’âge aidant…

 
D’autres services sont bien réels, et la frontière entre physique et virtuel se réduit. Les sites Internet futur-locataire.com et quitter-sa-location.com en sont une parfaite illustration. En simplifiant les démarches et échanges entre bailleurs et locataires, Bastien Kompf (leur fondateur), apporte un service à valeur ajoutée au service des Internautes. Internet devient alors un formidable outil au service de marché traditionnel.


Alors, où est la frontière entre physique et réel ? Les papiers peuvent être «  internetalisés », les locaux physiquement acquis, tout comme un service accompli avec des démarches complètement immatérielles. La « capacité d’abstraction concrète » doit donc franchir un nouveau cap pour un public peu technique, mais bien pragmatique.

Cité dans cet article: : Denys Chalumeau internet personne service