Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

A travers son programme "Emitions", L'Oréal veut venir en aide aux salons de coiffure, un secteur en difficulté aujourd'hui où le géant des cosmétiques vend pourtant une grande partie de ses produits capillaires professionnels.


L'Oréal soutient la coiffure en France
Le programme "Emotion" de L'Oréal est une boite à outils qui se veut une aide à la transformation des salons de coiffure, de manière à les aider à mieux résister à la crise. Concrètement, L'Oréal se positionne sur la formation et la sensibilisation aux services, sur le conseil personnalisé et la modernisation des espaces et enfin sur la simplification des démarches financières. Sur ce dernier point, l'entreprise a conclu un partenariat avec BNP Paribas et les caisses régionales du Crédit Agricole, ce qui permet aux salons d'obtenir la garantie de L'Oréal pour la négociation de prêts relatifs à la modernisation des salons. Car, là est bien le problème le plus récurrent : de nombreux salons de coiffure souffrent aujourd'hui d'un déficit de modernité et sont souvent jugés "ringards" par la clientèle. L’Oréal entend bien contribuer à "transformer 6.000 salons de coiffure en Europe d’ici fin 2018″.
 
L'entreprise souffre de son côté d'une stagnation de ses ventes de produits "professionnels" destinés aux coiffeurs (colorations, shampooings ou produits de soin des marques L'Oréal Professionnel, Kérastase ou Redken), troisième segment derrière les produits grands publics et luxe. La croissance de ce segment n'est aujourd'hui que de 2% et pourrait encore ralentir si les salons continuent à fermer. Rappelons que 16 000 emplois dans le secteur de la coiffure sont aujourd'hui menacés, secteur qui compte actuellement environ 57 000 salons et emploi 170 000 personnes, générant 6 milliards d'euros de chiffre d'affaires.
 
Or, selon Les Echos, "avec environ 500 000 salons clients du groupe dans le monde et une part de marché autour de 27 %, L'Oréal revendique la première place des fabricants de produits destinés aux professionnels de la coiffure devant l'américain Procter & Gamble, son principal concurrent, propriétaire des marques Wella ou Sebastian."
 
En Europe, la fréquentation moyenne des salons est tombée de 8,6 à six visites annuelles entre 2001 et 2012, selon une étude réalisée pour L'Oréal. Aux Etats-Unis, elle est passée de 8 à 6 visites annuelles entre 2003 et 2012.
 
Enfin, selon un article paru sur le site de Challenges, L'Oréal s'apprête à sponsoriser une émission sur M6 qui sera axée sur un salon de coiffure en péril.