Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

SEB vient de signer l’acquisition du groupe allemand spécialisé dans l‘électroménager. Le cout de cette opération s’élève à 1,6 milliard d’euros. C’est une opération historique pour le leader français du petit électroménager.


L’entreprise SEB rachète le groupe allemand WMF pour 1,6 milliard d’euros
Une acquisition historique

Le groupe familial SEB vient de racheter  le groupe de WMF, le fabricant allemand d’ustensiles de cuisines, de couverts, de poêles et de machines à café professionnels.  Cette opération lui a couté 1,8 milliard d’euros, soit 12 fois plus que son EBITDA qui avoisine les 130 millions d’euros. Par ailleurs, ce montant dépasse largement les 240 millions d’euros que l’entreprise avait déjà déboursés pour acquérir en 2007 le chinois Supor. En outre, le groupe WMF appartenait depuis 2012 au fonds américain KKR, qui avait choisi Deutsche Bank et Citi pour céder l’entreprise.

Conseillé par le Crédit Agricole, et face à plusieurs concurrents industriels comme l’italien Delonghi, le chinois KingClean et l’américain Middleby, le groupe français SEB parvient à remporter le chalenge. En effet, le groupe français avait un avantage très considérable. Il était le seul à effectuer des activités similaires à celles de l’allemand, notamment la fabrication de petits électroménagers et de machines à café professionnelles. Donc le choix du groupe SEB était plus qu’évident. Ainsi, le groupe va protéger l’ensemble de la société allemande, avec ces 6.000 salariés pour un chiffre d’affaires qui avait avoisiné les 1,1 milliard d’euros en 2015. Cette opération va donc renforcer le groupe allemand et du coup va être plus compétitif.
 

Le groupe SEB domine le marché international

Dans d’autres mesures, cette opération permet au groupe français d’atteindre un niveau plus élevé. Surtout, sur le marché des machines à café professionnelles, qui génère une marge de 20%, supérieur à celle du petit électroménager. En plus, son chiffre d’affaires progresse de l’ordre de 8% par an. Déjà, le groupe MWF détient les deux tiers de la part de ces ventes dans ce domaine. L’achat du groupe allemand permet aussi au groupe familial français de renforcer sa part de marché en Allemagne ou la société compte déjà 200 compagnies, mais aussi dans d’autres pays comme l’Autriche et la Suisse.
Avec ce rachat, des opportunités d’intégrer  du marché  en Asiatique et Américaines s’offre au groupe familial français. Déjà la semaine dernière, le groupe SEB  avait annoncé le rachat de la Société allemande EMSA. En effet, ce dernier est un fabricant d’accessoire de cuisine qui réaliser en 2015 un chiffre d’affaire de 92 millions d’euros.

Le groupe français s’est développé grâce à ces énormes acquisitions de ces dernières années. Ces opérations ont fait grimper de 12% son chiffre d’affaires, soit environ 4.8 milliards d’euros en 2015. Parmi ces achats, on peut retenir l’acquisition  des marques leaders comme Imusa, le numéro un colombien des articles culinaires. Le groupe a explosé ses sites dans le monde. Il en compte à présent une trentaine dont 10 en France. Sa réussite peut être aussi imputable aux énormes processus d’innovation dont il a pu faire. Il a inventé la célèbre friteuse sans huile.