Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Démarche consistant à répondre à un besoin le plus simplement et le plus efficacement possible et surtout en utilisant un minimum de moyens, l'innovation frugale est de plus en plus utilisée dans les entreprises qui veulent innover mieux avec moins.


L'innovation frugale : les entreprises s'en inspirent de plus en plus
L'innovation frugale a un énorme avantage sur les autres méthodes d'innovation et de R&D, c'est d'amener à réduire la complexité et le coût de la chaîne de réalisation et de la solution créée. Celle-ci est épurée à son maximum pour répondre précisément au besoin (en général sur un marché de type "bottom of the pyramid" où les produits et services doivent être avant tout accessibles) sans pour autant dégrader le produit ou le service mais également sans ajout superflu.
 
Jusqu'à récemment, cette démarche était surtout utilisée pour des produits et services destinés à des pays non occidentaux. L'innovation frugale est en effet inspirée du concept indien Jugaad qui précise que cette démarche est généralement utilisée dans un environnement difficile. Mais désormais, la crise aidant, les entreprises occidentales doivent intégrer cette méthode y compris pour repenser leurs métiers et leurs approches managériales, ce qui remet en question bon nombre d'habitudes.
 
Pour Navi Radjou, l'un des auteurs du livre "L'innovation Jugaad. Redevenons ingénieux !", "l'innovation frugale bouleverse de façon profonde les habitudes de travail et les postures managériales dans les entreprises. S'ils veulent rester dans la course, ingénieurs, directeurs de l'innovation et pros du marketing doivent d'urgence évoluer. Leur habitude de travailler dans le plus grand secret, selon des procédures rigides et codifiées, n'est plus adaptée au XXIe siècle, où règnent rareté, diversité, interconnexion, vitesse et mondialisation accélérée".

 

Les Echos cite l'exemple de la société française de services informatique Qarnot Computing, "qui fabrique des radiateurs numériques qui réutilisent la chaleur dégagée par leurs microprocesseurs quand ils traitent calculs scientifiques ou animations 3D. Le fondateur de Qarnot, Paul Benoît, explique que les radiateurs numériques fonctionnent comme des ordinateurs pour une partie des clients, leur offrant des services de calcul haut de gamme pour un prix très faible, tout en offrant du chauffage gratuit pour d'autres, en particulier les habitants de logements sociaux."
 
Autre exemple cité par le quotidien : Be-Bound, start-up franco-américaine, co-fondée par Albert Szulman et Yazid Chir, "qui a créé une application mobile permettant de se connecter à Internet y compris dans des zones à faible débit sans 3G, 4G ni wifi. L’astuce de Be-Bound est basée sur le SMS, une technologie simple, très fiable et largement disponible autour du monde. Trois milliards d’utilisateurs de téléphone portable aujourd’hui n’ont pas accès à Internet. Be-Bound est en mesure de leur permettre de se connecter d’une façon frugale."