Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Dans l’optique d’accroître sa rentabilité pour le compte de cette année, Linde a confirmé que son projet en vue d’une fusion avec Praxair était toujours en cours. L’entreprise entrevoit d’ici fin avril ou le début du mois de mai pour finaliser cette opération entre les deux.


La fusion entre Linde et Praxair toujours en cours
Fusion pour la naissance d’un géant gazier

La fusion entre les deux groupes, si elle est effective, donnera naissance à un géant gazier d’une valeur de près de 65 milliards de dollars, soit environ 61,56 milliards d’euros. L’objectif que le Groupe munichois s’est fixé est d’aboutir à une augmentation de son chiffre d’affaires d’environ 3% cette année. Toutes les manœuvres entreprises devront donc aller dans ce sens, afin que le Groupe y parvienne.

En raison d’un climat de marché pas très favorable, cette prévision peut facilement devenir identique à celle d’un recul. La société espère aussi une augmentation de son bénéfice d’exploitation allant de 0 à 7% grâce notamment à des réductions de ses coûts contre une croissance de 3% en 2016. Dans un communiqué, le Président Directeur général de Linde, Aldo Belloni, a affirmé que leurs efforts pour rendre l’entreprise encore plus rentable ont déjà un impact. Le PDG ajoute par la suite que l’entreprise sera capable à l’avenir d’opérer avec beaucoup plus de succès encore.
 

Praxair beaucoup plus rentable que Linde

En raison de la fusion, Linde devrait se séparer de certains actifs. Selon son PDG, beaucoup d’acteurs du secteur ont déjà montré leurs intérêts pour ces derniers. « Des acteurs du marché ont commencé à exprimer ouvertement un intérêt pour beaucoup d’actifs », a-t-il rajouté. Certains spécialistes du domaine, dont Peter Spengler, analyste chez DZ Bank, a estimé que les nouvelles lignes d’orientations de Linde sont une surprise agréable, tant elles vont au-delà des attentes.

En 2016, le groupe de gaz industriels a évoqué que son chiffre d’affaires était constant, soit environ 16,9 milliards d’euros, et que son bénéfice d’exploitation lui, a connu une augmentation de 3% à 4,1 milliards d’euros. Ces chiffres restent toutefois identiques à ses attentes. Bien entendu, tout ceci est hors Gist, sa filiale logistique dont le groupe souhaite s’en séparer. Linde veut également verser un dividende 2016 de 3,7 euros par action, soit une hausse nette de 7%. Autour de 9h30 GMT, le titre de Linde était en baisse de 0,23% à 151,8 euros à la Bourse de Francfort.
 

Cité dans cet article: : Consolidation Fusion Linde Praxair