Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Kronos, société créée en 1977 et spécialisée dans les logiciels de gestion des effectifs et les terminaux de pointage, lance de nouveaux terminaux de pointage dotés d’un système de contrôle biométrique, permettant d’éviter les tricheries des employés.


La pointeuse biométrique sera-t-elle plus efficace ?
Les failles de l’ancien système

À la demande de Kronos, Harris Interactive a mené une enquête en ligne du 11 au 13 octobre 2011 auprès de 9.273 salariés en Australie, au Canada, en Chine, aux États-Unis, en France, en Inde, au Mexique et au Royaume-Uni. Ces salariés ont en commun d’utiliser un terminal de pointage à leur bureau, mais dans des proportions différentes : 44 % chez les Français, 48 % chez les Britanniques, 77 % chez les Américains et 82 % chez les Mexicains. Autre point commun, les « tricheries » réalisées sur les horaires effectifs. L’ampleur des « fraudes » est différente selon les pays étudiés comme le montrent les conclusions de l'enquête : en Inde, 73 % des personnes enquêtées avouent avoir déjà fraudé, en Chine ce sont 72 % des sondés, en Australie ils sont 51 % à avoir fait des aveux dans ce sens, 49 % au Mexique, 37 % au Royaume-Uni, 33 % en France et aux USA et 26 % au Canada.

L’innovation Kronos InTouch

Il y a trois types de fraude. Les fraudeurs pointent plus tôt pour avoir plus d’heures de travail enregistrées sur leur fiche de paie. Lorsqu’ils arrivent en retard, ils font pointer par un collègue (pointage confraternel), ou encore, ils ne font pas de pointage avant d’aller en pause déjeuner (pointage digestif). Pour mettre fin à ces pratiques, Kronos propose un terminal de pointage, le Kronos InTouch, qui ne permet aucun pointage entre les heures d’embauche et de débauche. Le pointage confraternel est également visé puisque Kronos InTouch est doté d’une option d'identification biométrique qui fonctionne grâce à une analyse des empreintes du salarié. Ainsi, les employeurs ne rencontreront plus les désagréments liés aux pointages frauduleux. En revanche, l’employeur aura peut-être l’impression de vivre en direct la phrase de George Orwel dans son roman 1984 : « Big brother vous regarde ». Ce nouvel équipement suscitera-t-il un regain d’intérêt pour les pointeurs ?

Les autres caractéristiques de Kronos InTouch

Grâce à un chiffre d'affaires de 672 millions de dollars générés par la vente de ses pointeurs, Kronos est à la 58e place dans le classement de PricewaterhouseCoopers, dans les 100 plus importants éditeurs au monde. Il n’est donc pas étonnant que la société innove constamment, condition sine qua non pour maintenir ce rang. Kronos InTouch peut être connecté aux logiciels de gestion des effectifs d’une entreprise. Il possède par ailleurs un écran couleur tactile de 7 pouces avec une interface graphique bénéficiant d’une excellente ergonomie. Ses fonctionnalités de libre-service permettent de connaître en temps réel le solde des congés pour chaque salarié. Il est également possible de faire une demande d'absence et de consulter le planning de production. L'entreprise peut aussi l’utiliser pour diffuser un message vidéo à l’intention des employés, effectuer des sondages ou encore partager des applications internes via la plateforme « Kronos InTouch App ».

Cité dans cet article: : boimétrie efficacité enquête fraude travail