Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Plan textile : le gouvernement a lancé un appel à projets aux textiles intelligents. 50% des emplois du secteur textile en France dépendent des textiles techniques. Le textile innovant de demain (et d’aujourd’hui) est principalement tricolore. Cocorico !


Le textile technique : un avantage innovant ET différenciant
Un atout à mettre en valeur

Les PME textiles sont la force innovante du secteur, tant par leur créativité débordante que par leur agilité, contrairement à une grande entreprise sujette à une inertie administrative dans la plupart des cas. En plus des trois pôles de compétitivité destinés aux PME et startup, le Plan Industriel Textile (PIT) vient renforcer l’envie de la France de devenir leader dans les tissus techniques. En face du dragon chinois qui souhaite aussi miser sur ce créneau, le PIT [bull] français est prêt à sortir les crocs sans se laisser impressionner.
Le PIT met en évidence trois domaines importants : le développement des fibres bio qui peuvent à terme remplacer le coton. Les textiles intelligents qui interagissent dans un milieu social et un environnement mouvant. Les nouveaux modes d’assemblage, comme la soudure plutôt que les coutures. Le terme de « piqueuse », ne serait donc plus approprié pour le textile, mais dédié aux infirmières.

Méthode liée à l’innovation et à ses usages

L’Institut Français du Textile et de l’Habillement (IFTH) regarde toutes les opportunités possibles tant au niveau technique que pour trouver un marché. IFTH s’est rapprochée des plasturgistes, en interaction avec des pôles de compétitivité comme Techtera ou Plastipolis. Et les usages sont très différents. Avec des fibres textiles techniques, il est possible de travailler pour le textile, naturellement, mais également pour l’industrie aéronautique ou l’aérospatial, en passant par l’industrie de l’armement.
L’IFTH a travaillé directement avec des méthodes d’innovation de rupture pour ouvrir le champ des possibles en termes d’accès au marché. L’institut a travaillé avec la méthode de l’effectuation appliquée, avec la dynamique de Vianoveo, éditeur de logiciels, qui applique la méthode de l’effectuation pour trouver les bonnes offres à partir d’une innovation et accéder à un marché auquel une étude de marché classique n’aurait pas mené.
Séverine Herlin, P-DG de Vianoveo, est tout à fait consciente du bon en avant des usages qui s’est effectué grâce à l’aide de ses équipes et des principes rigoureux d’application de la méthode dont elle détient l’exclusivité : « nous faisons aboutir des projets pour lesquels les marchés étaient trop étroits et donc pas viables ».

Différenciation innovante de l’industrie textile française

La brillante Présidente de Thuasne, industriel du textile technique, Elisabeth Ducottet, qui a aussi créé R3iLab, réseau de l’innovation industrielle immatérielle martèle que le PIT est « un accélérateur pour faire aboutir des projets qui répondent aux besoins du marché ».
Le marché est international, encore faut-il sortir auprès des marchés ce qui est différenciant. Alors, Mmes Herlin et Ducottet sont toutes deux en phase, encore faut-il valoriser ce qu’il y a de mieux dans l’ADN des entreprises textiles. Et dans ce cas, Vianoveo saura sans doute donner un bon coup d’accélérateur à Thuasne, comme à tant d’autres. L’exemple de Dooderm, dirigée par François Raverdy, qui a sorti le tissu apaisant les démangeaisons dans l’incubateur français Innotex en est une belle illustration. La France va donc habiller et soigner le monde. Chapeau mesdames les dirigeantes !

Cité dans cet article: : IFTH Innotex innovation R3iLab technique textile