Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Un nouvel hôtel japonais, dont l'ouverture est prévue pour l'été 2015, compte faire travailler des robots pour faire diminuer le coût du personnel.


Les robots assurent l'accueil à l'hôtel
Les robots androïdes prendront en charge le nettoyage des chambres, le service de portier et l'accueil des clients dans ce futur hôtel situé à Nagasaki, au Sud-Ouest du Japon, au sein du parc à thème Huis Ten Bosch. D'ailleurs, les androïdes seront majoritaires parmi le personnel et devront mener à bien leur objectif d'assurer le confort des clients. "À l'avenir, 90% des services de l'hôtel pourraient être effectués par des robots", a déclaré Hideo Sawada, président du parc Huis Ten Bosch, lors d'une conférence de presse.
 
Cet homme d'affaires, particulièrement ambitieux, fondateur de l'une des plus grandes agence de voyage nippones, veut faire de son hôtel de 72 chambres, le "Henn-na", que l'on peut traduire par "changement", "l'hôtel le plus efficace du monde".“Et nous allons nous globaliser avec ce concept qui affichera la meilleure productivité du monde", a-t-il ajouté. Au total, le directeur assure qu'il pourra réduire ses dépenses en énergie et en personnel d'au moins 70% par rapport à un hôtel conventionnel. Parmi les autres innovations, un système de reconnaissance faciale installé à la porte de chaque chambre et qui permettra d'économiser les clés. Le slogan de l'hôtel est d'ailleurs "un engagement pour l'évolution".
 
Selon un article publié sur le site de l'Atelier, "la tendance du remplacement des humains par les robots n’est pas nouvelle. Ce qui l’est en revanche c’est la volonté de mettre des robots à des postes dans lesquels l’interaction humaine est essentielle". En plus d'assurer le ménage dans l'hôtel, les robots seront donc chargés de recevoir les clients mais également de les renseigner, de leur servir du café et de porter leurs bagages. Mais, pour l'instant, sous la surveillance permanente d'employés humains de l'hôtel. A titre de test, le parc avait déjà mis en œuvre un robot pour vendre des glaces, expérience qui avait suscité, d'après le responsable du centre, des réactions positives. D'après l'Atelier, " Le Japon est le premier pays à utiliser des robots à des postes insoupçonnés. L’hôtel n’est qu’un exemple parmi d’autres. Ainsi on avait pu voir des robots-enseignants dans certaines classes nippones voire même des babysitters mécaniques."
 
A noter que le prix de la chambre oscillera entre 52 et 104 euros, selon les pics d'affluence, la fixation du tarif étant adossée à un système d'enchères.