Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Walters People publie l'édition 2015 de son étude consacrée à la rémunération dans l'interim. Nouveauté, l’étude est complétée cette année par les résultats d’une enquête sur les attentes salariales réalisée auprès de 1000 candidats.


Les tendances de l'intérim en France
L’année 2015 s’annonce pleine d’opportunités pour les candidats qui sauront se distinguer par leur expertise. Walters People indique que le marché confirme son appétence pour des candidats dont les connaissances expertes constituent un avantage opérationnel immédiat. D’ailleurs, selon les résultats de l’étude candidat, plus d’un candidat sur deux en moyenne est optimiste quant à l’évolution du nombre de postes à pourvoir dans son secteur.
 
Les métiers de la banque et de l’assurance, et plus particulièrement de l’assurance à la personne, devraient voir leurs volumes de recrutement augmenter. Pierre angulaire du monde de l’entreprise, la trésorerie renforcera ses équipes : ainsi, les credit managers, les agents de recouvrement et les comptables trésorerie devraient tirer leur épingle du jeu.

Par ailleurs, pour faire face à une demande croissante, les métiers de l’e-commerce devraient renforcer leurs équipes en 2015. Globalement, pour répondre aux challenges de la transformation digitale et de la gestion des talents, les équipes RH des entreprises devront faire preuve d’une plus grande flexibilité et positionner les futurs collaborateurs comme des business partners.
 
Ainsi, sur un marché de l’emploi en pleine mutation, l’"intérim expert" prend toute sa place. Véritable tremplin pour les candidats, l’intérim s’avère être un moyen pour eux de gagner en expérience tout en affinant leur expertise. Il leur permet d’accroitre leur employabilité tout en leur laissant le choix des missions qu’ils effectuent. Plus qu’une question d’âge, les générations babyboomers, X, Y et Millénials se distinguent par des attentes différentes dans leur vie professionnelle. Ainsi, liberté et flexibilité sont la priorité des Y, tranche aujourd’hui majoritaire parmi les actifs, qui ont conscience de la complexité du marché de l’emploi, mais ne veulent pas pour autant voir leurs exigences à la baisse. S’ils sont prêts à voir leurs salaires stagner, l'intérêt de la mission, la qualité de l’environnement de travail et les opportunités d’évolution de carrière sont des critères de choix sur lesquels ils basent leur recherche d’emploi. Ne transigeant pas non plus sur l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle, les nouvelles générations voient en l’intérim une clé de réponse à leur conception du travail.
 
En 2014, les maîtres mots étaient maîtrise des coûts et gestion des risques. S’inscrivant dans cette volonté les métiers de la supply chain et de l’administration des ventes ont enregistré une hausse de plus de 6 % du volume de recrutement. Fortes d’une volonté de développement à l’international, les PME françaises ont également renforcé leurs équipes à l’export.