Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Comme un symbole de l’amour de l’un envers l’autre, Microsoft vient d’annoncer publiquement son entrée à Linux Foundation. Une annonce officielle qui mérite bien toutes les ovations entendues ci et là, étant donné que cette entrée ne s’est pas faite sans honneur. C’est avec un poste au comité de direction de la fondation Linux, auréolé d’un titre de membre Platinium que Microsoft signe son entrée.


Linux Foundation accueille Microsoft
Après la pluie, vient le beau temps

On se souvient aisément de l’époque où, Steve Ballmer, ancien dirigeant chez Microsoft et qui demeure toujours l’un des actionnaires, traitait Linux de cancer. Avec cet accord, on réalise à quel point cette époque est bien loin.

Aujourd’hui, cette déclaration contraste bien avec celle des dirigeants actuels. En l’occurrence John Gossman, principal artisan de la plateforme Cloud Azure de l’éditeur de Microsoft, qui effectue au compte de Microsoft, son entrée au comité de direction de Linux Foundation et celle du PDG de Microsoft, Satya Nadella qui a littéralement déclaré sa flamme à Linux.

Quand bien même certains trouveront encore des choses à redire notamment sur ce réel amour qui semble s’être établit. Rappelons, à juste titre, que Microsoft, sur la base des brevets qu’il prétend détenir, continue de faire payer à Linux des licences d’exploitation pour son système OS.
 

Une entrée pour rester compétitif

C’est pour rester en bonne position dans un marché où ses concurrents progressent rapidement dans le développement des technologies dites ouvertes et qui intéressent actuellement bon nombre d’entreprises, que Microsoft a décidé accroître ses investissements dans l’Open Source et linux. Cette entrée va donc favoriser le développement et l’ouverture de son Cloud.

Selon Mark Russinovich, directeur technologique d’Azure, qui déclarait en juin dernier que le tiers des systèmes existant sur Azure étaient représentés par des instances Linux. Ça traduit fortement cette ambition aujourd’hui concrétisée par Microsoft d’accéder aux instances de Linux.

Lors de la conférence de LinuxCon, le vice-président de l’Open Source de Microsoft, Monsieur Wim Coekaerts,  disait vouloir évoluer dans un monde assez ouvert et hétérogène que l’univers actuel offert par ces technologies. Il poursuivait en déclarant que si Satya Nadella, PDG de Microsoft utilisait régulièrement les services, c’est qu’il trouvait satisfaction. Donc avec cette entrée, elle devrait encore plus s’accroitre.
 

Des heureux et des satisfaits de tous bords

En  tête de file des personnes qui ont exprimé leur joie, Steve Ballmer, qui auparavant qualifiait Linux de cancer, a salué cette nouvelle et s’est réjoui du fait que SQL Server serait désormais porté sur Linux.

Même enthousiasme chez Scott Guthrie, patron de la branche Cloud Microsoft. Pour ce dernier, « lorsqu’on parle de Linux Foundation, ce n’est uniquement pas que Linux. Il y a  également toute une série d’autres plans dans l’Open Source, les uns aussi novateurs que les autres.

Pour nous, chez Microsoft, nous partageons cette joie de faire notre entrée dans la Fondation Linux et de faire partie de cette grande famille afin de participer à la transition vers le Cloud et le mobile. »
L’Open Source est si utile dans le développement des logiciels que, pour Microsoft, cette entrée est pleine d’intérêts.
 

Cité dans cet article: : Linux Foundation logiciel libre Microsoft