Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

L’opérateur Français est entré dans une période charnière de sa politique de gestion des données. En effet, Orange a annoncé ce Jeudi être entrée en négociation exclusive en vue de racheter le groupe français Business & Décision, qui est le spécialiste de la gouvernance et de l’analyse des méga données, pour la bagatelle de 62,5 millions d’euros. Par-là, l’opérateur compte renforcer Orange Business Services (OBS), qui est le service dédié d’Orange dans les services aux entreprises.


Orange rachète Business and Decision et se renforce dans le big Data
Orange veut s’imposer dans un marché en pleine expansion

Alors que les entreprises s’activent de plus en plus dans ce qu’il est convenu d’appeler la transformation digitale,  afin de rationaliser les coûts de production et avoir plus de maitrise sur leur logistique, le marketing et toutes les autres branches de leur business, Orange s’inscrit dans la même perspective en améliorant  son service dans la gestion des données. Allant dans ce sens, le groupe français a décidé de se renforcer dans les outils de  traitement, et  d’analyse, des données produites dans l'entreprise.

C'est dans cette perspective que ce jeudi le groupe a clairement notifié son ambition de racheter Business & Decision. Ce dernier qui est très connu en Europe et qui est aussi coté à Eurotext  emploie 2500 personnes et s’est spécialisé dans la gestion et l'analyse des données. Ainsi on nous annonce qu’Orange compte mettre la main sur 67% des actifs de cette société et  plus tard racheter les 33% restant à raison de 7,93 euros par action. Par-là,  l’opérateur français a valorisé le groupe Business& Decision à hauteur de 62,5 million d’euros.
 

Une stratégie pour entrer dans le marché de gestion des données

L’ambition affichée par Orange à travers cette acquisition est très claire devenir un leader incontestable dans la gouvernance et l’analyse des données. Allant dans ce sens, l’opérateur historique français qui disposait déjà d’une très grande expertise dans le domaine de la gestion de données. Ainsi, Thierry Bonhomme, le patron d'OBS indique que la taille compte énormément et dans ce sens, il explique « cette acquisition nous permet de monter en puissance ». Et il poursuit en ces termes « Dans ce domaine, pour être crédible, l'effet taille compte ». Ainsi parlant de taille, Business & Decision intervient dans 12 pays ce qui en fait une belle partie pour s’emparer du marché étranger.

En effet la politique d'OBS est de collaborer avec les grands groupes mondiaux, et pas uniquement les entreprises des pays dans lesquels il intervient avec des solutions de télécommunications.  Au moment où  les grands opérateurs international se lance dans une course effrénée pour le big data, pour mettre en valeur leur réseau dans le transfert de données, le groupe français ne compte pas se faire larguer et compte aussi tirer profit de la renommée de Business & Decision  afin  de garnir son carnet d’adresse et valoriser son image hors des bases de la France. Ainsi au moment où beaucoup de groupe étranger investit dans ce domaine très porteur, Orange a su tirer son épingle du jeu avec cette acquisition.