Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Pour répondre à la forte demande commerciale de moteurs 3 cylindres EB Turbo PureTech essence qui équipent ses modèles cœur de gamme, PSA Peugeot Citroën annonce l’affectation d’un nouveau module de production sur le site de Trémery en Moselle.


PSA augmente sa capacité de production à Trémery, en Moselle
Cette décision a été prise par le Comité Exécutif du Groupe le 26 mars sur la base des éléments factuels de l’étude de compétitivité (Qualité, coût) lancée en 2014 sur l’ensemble du dispositif industriel européen de PSA Peugeot Citroën. Le moteur 3 cylindres qui équipe les Peugeot 208, 308, 2008 et 3008, les Citroën C3, C4, C4 Cactus et C4 Picasso ainsi que les DS 3 et DS 4, permet une réduction moyenne de 18% de la consommation et des émissions de CO2 par rapport aux versions atmosphériques des moteurs EP «Prince» déjà référents sur le marché.
 
Alors que le site de Trémery a fabriqué le 40 millionième moteur de son histoire en janvier 2015, le pôle industriel de Trémery-Metz est le premier site mécanique de PSA Peugeot Citroën au monde avec 1 577 000 moteurs et 893 000 boîtes de vitesses fabriqués en 2014.
 
Par ailleurs, PSA Peugeot Citroën est le premier employeur privé en Moselle et en Lorraine avec 5300 emplois directs et environ 15 000 emplois indirects. Yann Vincent, Directeur Industriel a déclaré : « L’affectation de ce module de production de 200 000 unités est le fruit d’une meilleure flexibilité de notre système industriel et du travail effectué  par le site de Trémery pour atteindre les objectifs de compétitivité fixés sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Nous poursuivons activement le déploiement de notre projet Usine Excellente qui vise la transformation de notre dispositif industriel pour l’amener au meilleur niveau mondial ».
 
Selon le quotidien Libération, "PSA va investir 60 millions d’euros dans cette nouvelle ligne qui produira 200 000 unités annuelles à l’horizon 2018. Ceci dit, pas d’embauche en perspective. Mais pas de licenciement non plus. C’est là que réside la «bonne nouvelle». «On n’est pas tiré d’affaire», dit un des 3 700 salariés du site (dont 400 intérimaires). «C’est une bouffée d’oxygène, mais pour combien de temps ?», interroge un autre. «1200 emplois ont été supprimés à Trémery ces dix dernières années», indique la CGT. On murmure que d’ici à l’installation de la nouvelle ligne en 2018, d’autres auront le temps de disparaître."
 
Par ailleurs, l’usine automobile conjointe de PSA et Mitsubishi en Russie a annoncé, vendredi 27 mars, la prochaine suspension de sa production et la suppression d’une centaine de postes. Située au sud de Moscou, l'usine « suspend la production des modèles Citroën C4 Sedan et Peugeot 408 du 27 avril au 10 juillet 2015 » et « celle des véhicules tout terrain (Mitsubishi Outlander et Pajero Sport) jusqu’au 12 mai ».