Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Pour la 10ème année consécutive, Vinexpo, le salon international du vin qui se tiendra du 14 au 18 juin à Bordeaux, et le cabinet britannique IWSR publient une analyse du marché mondial des vins et spiritueux et livrent quelques prévisions à horizon 2018.


Quoi de neuf sur le marché du vin et des spiritueux ?
Premier enseignement de l'étude, la consommation mondiale de vin va croitre de 3,5% sur les 5 prochaines années pour atteindre 32,78 milliards de bouteille. Il s'agit d'une accélération de la croissance, selon IWSR car la consommation n'avait augmenté que de 2,7% entre 2009 et 2014. C'est aux Etats-Unis et en Chine que cette augmentation de la consommation sera la plus notable, ces deux pays étant détenteurs du record de la consommation en terme de volume (mais pas en consommation par habitant). Certains pays d'Afrique comme l'Angola, le Nigeria ou le Mozambique sont prometteurs. Quant à l'Europe, la croissance y est plus lente.
 
En France, Selon l'étude des professionnels viticoles, la consommation est de 47,4 litres de vin par an par adulte, un volume en baisse de 5,6% sur les cinq dernières années, reléguant le pays en deuxième position du classement mondial, derrière les Italiens. Cependant, sur les cinq prochaines années, IWSR prévoit un ralentissement de la baisse de la consommation et avancent deux explications : l'augmentation de la population en âge de consommer liée au dynamisme de la natalité, et le dynamisme du réseau des Cafés, Hôtels et Restaurants (CHR), en particulier celui des bars à vin.
 
Les spiritueux, quant à eux, se vendent mieux que le vin. En 2014, les producteurs ont vendu 3,07 milliards de caisses de 9 litres de spiritueux contre 2,648 milliards de caisses de vin. L'alcool le plus consommé est le Baijiu, alcool blanc distillé à base de sorgho fermenté, très populaire en Chine. Le plus international, c'est sans surprise la vodka mais sa consommation stagne du fait de l'augmentation des taxes en Russie. La vodka est donc en train de perdre du terrain au profit des whiskies et des bourbons, qui deviennent de plus en plus populaires, notamment au Brésil, au Mexique, en Inde et en Pologne et qui ont un gros potentiel. Le marché du whisky devrait ainsi progresser de près de 9% d'ici à 2018, tandis que celui du bourbon devrait grimper de plus de 19%. "La consommation tendance des cinq prochaines années portera sur les whiskies et bourbons, car ils ont su apporter beaucoup d'innovation dans leur offre", a déclaré à Reuters Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo.
 
 

Cité dans cet article: : bourbon IWSR marché spiritueux vin Vinexpo vodka whisky