Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

L'Office européen des brevets (OEB) a enregistré plus de 273 110 demandes de brevet en 2014, ce qui représente une hausse d'environ 3 % par rapport à 2013 et marque un nouveau record historique.


Record historique de dépôts de brevets en 2014
"Ces chiffres ne sont qu'une première estimation, mais ils confirment la position de l'Europe comme centre d'innovation", a déclaré le Président de l'OEB, Benoît Battistelli. "Pour la cinquième année consécutive, les dépôts auprès de l'OEB sont en progression et battent un nouveau record."
 
Même si l'Europe fait figure d'acteur important de l'innovation, le vieux continent montre par ailleurs son retard puisque cette hausse du nombre de demandes est surtout le fait de pays situés hors de l'Union Européenne. D'après les chiffres préliminaires, les demandes de brevet provenant d'Europe sont restées stables l'an dernier (+0,3%). Les États-Unis (+6,7%) sont en forte progression, renforçant leur position de tête dans le classement des pays, et la Chine fait un bond en avant (+16,8%). Les demandes venant de la Corée ont augmenté de façon modérée (+1,4%) tandis que celles du Japon sont en net recul (-3,8%). Ainsi la Chine et la Corée sont devenus en quelques années de véritables innovateurs, après avoir été surtout un gigantesque atelier. De son côté, les Etats-Unis, après avoir pendant un temps perdu de la vitesse, sont de nouveau sur la pente ascendante, témoignant du retour à la vigueur de l'économie américaine.
 
En 2013, la France occupait la 6ème place du classement, avec 4% du total. Son classement pour 2014 n’est pas encore connu, les résultats pays par pays seront publiés le 26 février prochain. Sur le territoire français, les principaux déposants sont PSA, avec 1 378 demandes de brevets publiées en 2013, le groupe Safran (645 demandes) et le CEA (Commissariat à l'Energie Atomique) avec 625 demandes publiées en 2013. Renault, de son côté, a réalisé en 2013 une grande progression passant de 341 à 543 demandes, soit +59,2% entre 2012 et 2013. Schneider Electric a également progressé, de 52,4% sur la même période. Globalement, les principaux déposants appartiennent aux secteurs de l'automobile, de la cosmétique, de l'aéronautique, des télécoms, de l'électronique, de la chimie et de l'énergie. Ainsi, malgré la crise, il semble que les grands groupes industriels continuent à être très actifs, l'innovation restant un véritable levier de croissance.