Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Avec la nouvelle console de jeu Switch lancée en mars dernier, Nintendo se dit prêt à atteindre d’excellents résultats au cours de cette année. Une augmentation nette de près de 121% est attendue. Au-delà des 29,4 milliards de yens (environ 536 millions d’euros) que l’entreprise japonaise a engrangés l’année d’avant, elle s’attend désormais à 65 milliards de yens, soit plus d’un doublement de ses profits.


Switch : Prévision d’une augmentation des gains chez Nintendo
Des objectifs clairs pour cet exercice

Au cours d’une conférence de presse, Tatsumi Kimishima, le Président de Nintendo, n’a pas manqué de montrer de sa satisfaction quant au bon lancement que ce modèle de Nintendo a connu. Pour le mois de mars écoulé, mois de lacement, les ventes du modèle de jeu vidéo ont atteint 2,7 millions d’exemplaires.

Les objectifs de l’entreprise sont clairs, clôturer l’exercice 2017-2018 avec 10 millions d’unités supplémentaires. Toutefois, si cet objectif venait à se réaliser, le modèle Nintendo Switch se rapprocherait fortement de celui  qui a jusque-là eu le plus de succès, la Wii.

Pour rappel, la Wii c’est environ 20 millions d’articles vendus rien que sur sa première année de sortie, pour finir avec plus de 100 millions d’objets vendus au total. Pour arriver à formuler des tels objectifs, le Groupe s’est appuyé sur les fortes ventes de ce premier mois. Il faut avouer que tout le secteur des jeux vidéo a tablé sur la réussite de ce modèle.

Les performances de ce dernier rendent possibles toutes ces prévisions. Sa conception à elle seule, qui le place entre une console de jeu fixe de salon, et un modèle facilement transportable en poche, contribue à alimenter les spéculations autour de sa réussite. On aurait pu assister à des biens meilleurs prévisions, mais son Président s’efforce toutefois à émettre quelques réserves.
 

Des prévisions que certains ne partagent pas

Beaucoup se sont prononcés au sujet des prévisions de ventes formulées par Nintendo à propose de son modèle Switch. Certains analystes se sont dits très sceptiques. Selon eux, il y aura plusieurs éléments qui empêcheraient de penser que cette nouvelle sortie de Nintendo fasse mieux que le modèle précédent.

Parmi eux Jay Defibaugh de la CLSA,  qui affirme que l’accent ne plus important de la Nintendo Switch ne repose pas exclusivement sur ses caractéristiques intrinsèques, mais plutôt sur sa faculté à offrir une possibilité d’utiliser des jeux compatibles avec d’autres consoles comme la PlayStation ou encore une Xbox. Cette remarque montre donc que la console n’étant pas tant que unique, pour ainsi dire.
Ce que Nintendo a tenté de concevoir comme un avantage, en laissant le soin à des studios indépendants de développer des jeux, est par contre perçu comme un handicap par d’autres analystes. Certains affirment qu’à la longue, des défauts structurels ou des baisses de qualités pourront être constatées.

Pour l’équipe dirigeante de Nintendo, cette console a toutes ses chances de réussite comme la précédente. Si d’aucuns voient sa compatibilité avec d’autres jeux comme un défaut sur le long terme, chez Nintendo par contre, il s’agit d’un très bel atout.