Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Le concept d’open data arrive aujourd'hui dans les entreprises, en prolongation de l'open innovation qui fait l'objet de toute l’attention des entreprises depuis quelques années. Pour permettre aux responsables de l'innovation de mieux appréhender la gestion des données et leurs exploitations ouvertes, un livre blanc a récemment été publié.


Un livre blanc sur l'open data pour sensibiliser les responsables de l'innovation
L'Open data

Pour les entreprises engagées dans des processus d'open innovation, il est désormais temps de passer à l'open data. Le principe d'origine anglo-saxonne consiste à ouvrir ses données à des intervenants et collaborateurs extérieurs. Ainsi, les données qui jusqu'alors étaient jalousement tenues au secret de l'entreprise tendent de plus en plus à être partagées. L'objectif, tel celui de l'open innovation est de pouvoir mobiliser l'intelligence collective, de plusieurs acteurs différents, afin de mieux exploiter les données. Les pionniers de l'open data, ne sont autres que, les états, collectivités locales et administrations, qui à l'image de L'INSEE, partagent toute sorte d'informations 100 % libres d'utilisation. Bon nombre d'entreprises ont désormais compris l'intérêt du partage de données. Ce système permet de faire fructifier les données internes par le croisement avec des données externes, ainsi une meilleure exploitation des informations est permise. Par ailleurs, l'open data est aussi employé dans le but de réutiliser des données externes pour améliorer les processus d'innovation propres à son entreprise. Mais attention, l’open data n’est pas sans risques.

Des avantages immenses, mais aussi des risques

Les avantages de l'open data sont certes nombreux, mais beaucoup d'entreprises, face aux risques liés à la confidentialité des données, à la sécurité des informations sensibles et à la propriété intellectuelle, hésitent encore à passer à l'open data. Bien souvent, ces dernières expérimentent le concept dans un cadre fermé, faisant intervenir des partenaires jugés de confiance, ce qui peut être une bonne solution pour mieux cerner les risques, et mieux appréhender les enjeux du concept. Prenons l'exemple du fabricant de biscuit Poult qui s'est lancé dans l'open data en partenariat avec d'autres fabricants alimentaires, mais à l'exclusion des concurrents directs, et uniquement sur les données techniques. Une façon de faire un premier pas dans l'open data sans prendre de gros risques. Le directeur marketing de la société, Jérôme Introvigne affirme d'ailleurs qu'une ouverture plus large des données n'aurait pas été envisageable sans cette expérimentation. Il n'est donc pas toujours évident de se lancer dans l'open data. C’est pourquoi le cabinet de conseil et d'accompagnement en Open innovation, Bluenove a récemment publié un livre blanc, afin de sensibiliser les entreprises, au concept.

Le livre blanc de Bluenove

En partenariat avec La poste, la SNCF Suez environnement et Poult, le cabinet de conseil Bluenove a pris l'initiative de publier un livre blanc, destiner à sensibiliser les entreprises françaises sur la gestion et l'exploitation d'un système d'open data. Les quatre sociétés partenaires, ont été choisies pour leur réflexion mature en terme d'open data, et leur exemple pourra servir de base aux plus petites entreprises. Ainsi, ces dernières pourront se lancer dans l'open data en limitant les risques. À la clé, la levée des freins, qui laissent encore sceptiques beaucoup d'entreprises en matière de partage d'informations. Mais à l'heure où l'innovation représente un enjeu économique à l'échelle mondiale, il y a fort à parier que l'open innovation gagne de plus en plus d'entreprises, et par extension l'open data. Ce livre blanc va donc aider les responsables de l'innovation, dans un contexte qui demande de plus en plus d’ouverture.

Cité dans cet article: : innovation livre blanc open data