Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Les cartes de fidélité qui encombrent nos portefeuilles sont-ils devenus ringards ou obsolètes ? Les cartes dématérialisées font leur apparition et tout est fait pour consommer plus et consommer mieux. Un véritable progrès technique


Un nouvel avenir pour les cartes de fidélité
Mieux cibler la clientèle

La carte de fidélité a plus d’un siècle ! Désormais 96 % de la population déclare avoir une carte de fidélité e, plastique ou en carton. Le support a bien évolué, en commençant par les tampons, la carte avec code barre, la carte magnétique. Puis, la technologie s’est emparée de la carte de fidélité. Le client se voit doté d’une nouvelle carte qui renforce le sentiment d’appartenance. Les coordonnées et les goûts des clients sont ainsi connus de manière très précise. On peut ainsi segmenter par catégorie les clients qui sont autant de consommateurs potentiels et envoyer des offres commerciales susceptibles de mieux correspondre à la cible définie.
L’essor fidélité grâce à internet

Pour faire des économies et cibler encore davantage les clients, les enseignes ont maintenant recours à internet. Plus de carte de fidélité que l’on peut égarer ou perdre. L’adresse de courriel suffit. En en prime, les messages push sont tout à fait personnalisés en fonction des derniers achats effectués dans le magasin.
Une manière peu chère de garder le contact avec ses clients, de présenter ses nouveaux produits à moindre coût de communication.

Fidélisation par téléphonie mobile

De nouvelles initiatives dans le mobile permettent des agilités supplémentaires à la carte de fidélité. Le « code 2D » est une technologie complètement disponible et fiable. Il s’agit de télécharger une application sur son smartphone qui est gratuite et spécifique à l’enseigne.

Aux Etats-Unis, Starbucks propose à New-York le « compte à recharger » qui permet de payer avec cette application mobile. Elle est utilisée aujourd’hui par un client sur cinq. Plus d’un milliard de dollars ont déjà été crédités sur des comptes Starbucks mobile. Le but de l’enseigne : remplacer les cartes de fidélité plastique/ La dématérialisation accélère l’achat et le rend beaucoup plus simple.

Ciblage et décision d’achat

C’est donc une très bonne nouvelle pour les enseignes et les clients. La fidélisation dématérialisée, très précise et ciblée, va orienter plus vite les clients dans leurs recherches. La facilitation de la décision d’achat va permettre aux enseignes d’accéder plus tôt à la part du chiffre d’affaires prévisionnel à partir d’outils statistiques très pointus, comme le temps de connexion sur un produit, le nombre de pages ouvertes par gamme, le temps de choisir. Il est même possible de tracer le client, de l’inviter en boutique et de lui proposer les produits visités sur internet, de l’aider dans son achat, et au mieux de repartir avec des tous les produits pour lesquels il aura hésité. Rien de tel pour doper les ventes.

C’est sans doute la fin annoncée des cartes plastiques. Cela pose tout de même un autre problème : l’achat impulsionnel va-t-il résister avec cette fidélisation dématérialisée nouvelle vague qui programme et conditionne le client ?

Cité dans cet article: : achats dématérialisation fidélisation internet