Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Toujours dans la course vers le monopole de la voiture connectée la récente alliance entre Microsoft et Renault-Nissan fait suite à la nouvelle alliance la 5G Automotive Association. Cette dernière regroupe trois constructeurs de voitures allemandes Audi, BMW Daimler et quatre leaders des télécoms Huawei, Intel, Nokia et Qualcomm. Ce consortium compte travailler en synergie en utilisant l’ingénierie de chaque partie pour mettre prochainement sur le marché des voitures hyper-connectées tournant autour des performances haut débit de la 5G.


Un projet de voitures connectées unit fabricants allemands et géants des télécoms
Des voitures connectées et sécurisées

En signant leur partenariat, les collaborateurs de la 5G Automotive Association s’attendent d’abord à réaliser ce rêve partagé par tous les acteurs adeptes de la technologie de pointe. Ils pourront voir enfin la circulation de voitures résolument autonomes. Ainsi, pour concrétiser ce souhait, il revient au groupe de régler, une bonne fois pour toutes, le problème lié à la mobilité, mais surtout de sécuriser les routes pour ramener le taux de mortalité routière à 0.

En effet, l’alliance dotera à chaque voiture une haute résolution informatique et de communication véhiculée par la 5G. Pour se faire les 7 membres de l’alliance ont signé des protocoles de partages de données à l’instar du C2V (Vehicule-to-Vehicule), du V2X (Vehicule-to-Everything) ou encore du V2I (Vehicule-to-Infrastructure) qui seront combinés au C-V2X (Cellular Vehicle-to-Everything) pour mettre sur pied des véhicules sécuritaires avec une connectivité qui prendra en même et dans un temps record tous les paramètres participants à la sécurité du passager.
 

Une étroite collaboration autour de la 5G

Les parties prenantes du consortium qui prônent dès le début des voitures connectées et sécurisées vont s’appuyer intégralement sur le réseau 5G. En effet, ce dernier de par son haut débit 1Gbits/s fournira au groupe la rapidité nécessaire au bon fonctionnement des plateformes qui équiperont les voitures tout en assurant la liaison entre elles. La mise en œuvre de cette résolution découlera des différentes stratégies développées par chaque partie.

Le consortium travaillera au-delà de cela sur les différentes règlementations qui pourront servir pour toute initiative concernant la voiture connectée en étroite collaboration avec  le projet européen de pré-déploiement des véhicules connectés et autonomes (European Connected & Automated Driving Pre-Deployment Project) qui se positionne ici comme l’organisme qui va valider tout le travail de la 5GAA. En outre, elle ne compte pas se limiter seulement à l’expertise de ses 7 membres, mais elle compte sur la collaboration prochaine des autres acteurs de la technologie de pointe de l’automobile.