Le Progrès Technique

p-technique

L'essentiel de l'information industrielle du moment

Beaucoup de secteurs n’échappent pas encore à la crise qui présente des difficultés à plusieurs niveaux. Dans ce registre, Tati, célèbre enseigne spécialisée dans le domaine de l’habillement. C’est d’ailleurs ce qui a conduit le Groupe propriétaire, Eram, à se séparer d’elle, en décidant de la mettre en vente. Le Patron de GiFi, Philippe Ginestet, a ainsi formulé une offre afin de reprendre la marque.


Vente de Tati par Eram : GiFi formule une offre
Des démarches engagées depuis quelques jours

Selon de nombreuses informations parvenues de manière officieuse jusqu’à ce jour, le patron du réseau des magasins GiFi aurait formulé une offre dans le cadre de la reprise de Tati. Pour le natif de Villeneuve-sur-Lot, il s’agirait là d’une nouvelle opportunité pour venir accompagner ses magasins spécialisés dans la vente de matériels à bas prix. L’offre aurait ainsi été soumise à la Banque en charge de ce dossier, la banque Oddo.

Dans cette offre, il est question de la reprise du siège de la marque, qui se trouve à Barbès, mais aussi celle de plus d’une centaine de magasins Tati. Seront aussi pris en charge, les 1.200 employés de l’enseigne. Le but de Philippe Ginestet est d’injecter environ 80 millions d’euros dans la structure. A court terme, il espère rentabiliser son affaire.
 

GiFi ne serait pas seul sur cette affaire

Sur cette affaire portant mise en vente du réseau Tati, GiFi ne serait le seul à avoir formulé une offre. Selon des sources proches de cette affaire, il y aurait aussi un regroupement de plusieurs entreprises qui semble intéressé. Il y aura donc en face de GiFi, et pour le moment, l’ensemble Stokomani, Centrakor et Foir’Fouille. Toutefois, il est présentement question pour toutes les entités intéressées, de décliner clairement leurs ambitions, souligne la source.

Pour GiFi il est évident que son offre se dirige vers Tati, et ses perspectives dans les deux prochaines années sont claires. Le regroupement des entreprises quant à lui indique qu’au-delà de Tati, il souhaiterait reprendre toute la filiale du Groupe Eram mise en vente. Il s’agit là de Tati, Giga Store et Fabio Lucci. Cependant, il demeure une très grande inconnue, que fera ce regroupement d’entreprise après acquisition ? On se demande bien si ce sera une reprise des activités ou une séparation de cette filiale.
 

Philippe Ginestet a tout de même des arguments à faire valoir

En se basant sur les informations reçues, il semblerait bien que le Regroupement des entreprises face l’affaire pour les responsables d’Eram, en dépit des interrogations qui subsistent. Toutefois, le responsable de GiFi possède quand-même de quoi convaincre. Déjà, il existe des nombreuses accointances entre Tati et GiFi, ce qui serait de nature à faciliter la relance de la marque par ce dernier.

Outre la politique des prix réduits et le commerce de proximité que les deux enseignes prônent depuis toujours, il y a la présence d’une autre chaine de magasins belges, Trafic, qui possède exactement les mêmes procédés que Tati. En ayant des parts dans cette dernière depuis une année, le patron de GiFi espère l’exploiter comme argument.
 

Cité dans cet article: : Cession Eram GiFi Tati